Menu Fermer
73 LOGEMENTS à STAINS (93) 
50 LOGEMENTS BBC
23 LOGEMENTS THPE Enr
ET 1 LOCAL D’ACTIVITÉ
LABEL QUALITEL ET 
H&E PROFIL A
MO /OPDHLM Seine-St-Denis
Maitrise d’oeuvre / 
BADIA-BERGER architectes Mand.
ALAIN BARTHE ARCHITECTURE
Collaboration libérale
+ J.C. CAMPION ECONOMISTE
+ BETHAC FLUIDES
+ SCYNA 4 STRUCTURE
+ ERA PAYSAGISTES
Surface / 6764m²
Coût / 11.45M€HT
Calendrier / livré en 2015
Quelques mots sur le projet...
Dans le cadre d’une collaboration libérale avec BADIA BERGER ARCHITECTES, Mandataire et Maître d’œuvre de l’opération, ABA a réalisé les études APD-PRO et le chantier (BOUYGUES HABITAT CONSTRUCTION).
Le projet est situé le long de l’avenue Aristide Briand, la rue Dewaele et la rue Rolnikas, le quatrième côté étant occupé par la résidence des Guignettières, appartenant au même maître de l’Ouvrage (OPDHLM de Seine St Denis) que l’opération Andréas.
La parcelle est fortement en pente et était occupée auparavant par une station-service et un square public. Quelques arbres remarquables ont pu être conservés et valorisés dans le cadre du projet.
En plan de masse, le projet « termine » le mouvement amorcé par l’opération des Guignetières par un enroulement sur lui-même, protégeant le cœur d’îlot des nuisances sonores de l’avenue Briand.
Les bâtiments prennent un aspect volumétrique différent selon leurs orientations :
– Un corps de bâtiment monolithique épais, lisse et revêtu de plaquettes de terre cuite blanches sur l’avenue principale (principalement des logements flats traversants).
– Retour sur l’avenue Dewaele en pente ascendante avec une volumétrie plus fragmentée, dialoguent avec le bâti pavillonnaire de cette rue, (logements individuels superposés).
–  Enfin le bâtiment Rolnikas, autonome qui s’ouvre à l’ouest (logements individuels superposés).
A l’angle Dewaele/Rolnikas, le bâti s’interrompt en une forme de square pour laisse libre le bouquet de féviers d’Amérique centenaires remarquables.
Les typologies de logements vont de l’appartement classique traversant jusqu’au duplex superposé. Les échanges soutenus avec  l’Office ont permis de construire des logements aux typologies variées et parfois très atypiques à destination d’une population relogée provenant du Clos saint-Lazare : petits séjours au profit de très grandes cuisines-salles-à-manger ouvertes en cœur d’ilots, par exemple.
Le cœur d’îlot a permis la mise au point d’un projet de paysage très abouti dans toutes ses échelles (ERA PAYSAGISTES) : grandes traversée de l’ilot, mise en valeur des arbres existants, traitements très subtils (ganivelles et charmilles) des lisières entre les espaces communs et les terrasses ou jardins privatifs très nombreux.
L’ensemble, composé d’un cœur d’îlot vallonné et arboré, d’une hiérarchisation des espaces intermédiaires et d’un grand porche double hauteur sur la rue a été salué comme une réussite par la maîtrise d’ouvrage.
tristique quis, velit, dictum accumsan lectus